réalité virtuelle digitaliser formation

En formation, peut-on tout digitaliser?

Beaucoup d’articles existent sur “pourquoi et comment digitaliser une formation” mais je n’ai quasiment rien trouvé sur la question de savoir si l’on pouvait digitaliser toutes les formations. 

L’idée de la création de cet article est née d’une discussion avec une consoeur ingénieure pédagogique. Après quelques recherches, j’ai réalisé qu’il existait un certain nombre d’articles sur:

  • les avantages et inconvénients du digital learning, 

  • la façon le mettre en place

Une histoire de termes 

Je ne sais pas vous, mais je suis souvent embêtée par la terminologie autour du digital learning. Lorsque je parle de digital learning, on me répète “digital quoi”? ou alors on le confond avec le e-learning. Pire encore, on m’explique que c’est totalement nul et qu’on ne peut rien apprendre par ce moyen. Du coup, j’utilise parfois le terme de “formation digitale” pour faciliter la compréhension. Sauf que cette fois, on s’imagine que je parle de formation totalement à distance.

Malgré les anglicismes inhérents à notre activité, je suis amenée à les “traduire” en français. Au mieux, car les traductions ne sont pas tout à fait exactes, évidemment, sinon ça ne serait pas drôle. C’est là qu’on en vient à parler de digitalisation de la formation. Et là, c’est trop souvent le drame.

Pourquoi? Parce qu’il semble que l’usage généralisé du digital pousse à croire que tout peut se digitaliser. Il fait penser qu’il suffit de prendre n’importe quelle formation présentielle et de la transposer à distance pour qu’elle soit efficace. Alors, on recherche l’outil le plus sympathique pour réaliser cette transposition. Si cela était aussi simple, l’ingénierie pédagogique existerait-elle ?

La place du digital dans les formations

Le digital tient une place si importante dans notre quotidien que l’on peut imaginer qu’un outil magique va nous permettre de réaliser des dispositifs pertinents. L’association que nous faisons entre “digital” et “outil” pousse d’ailleurs à penser son dispositif à travers un outil. Or, le digital n’est qu’un outil au service d’un ou plusieurs objectifs d’apprentissages. Les outils seront à chaque fois différents en fonction:

  • des objectifs

  • des apprenants

  • des compétences des futurs utilisateurs

  • du temps alloué à l’appropriation de l’outil

  • de la conception pédagogique en elle-même

  • du budget 

  • de l’accord du service informatique pour utiliser l’outil

  • de ce que vous souhaitez réaliser avec

Alors, on peut digitaliser toutes les formations ?

Je dirai que oui si l’objectif est de digitaliser un contenu de formation comme on passerait de la feuille de présence papier à la version numérisée. Oui, s’il s’agit simplement de transformer un contenu de formation présentiel en distanciel. Oui, si la technologie passe avant la  pédagogie. Sauf qu’un contenu présentiel ne se transpose pas en distanciel sans qu’une ingénierie ait été réalisée. Pourquoi? Car les fonctions cognitives et le corps ne sont pas sollicités de la même manière en présentiel et à distance

Certaines formations fonctionnent très bien en présentiel, je pense notamment aux formations sur les soft skills. Avec le temps, les prestataires digital learning se sont emparés de ces sujets pour proposer des formations totalement ou partiellement digitales avec plus ou moins de réussite mais dont certaines ont connu un réel succès. Je pense notamment à des formations à la prise de parole en public en réalité virtuelle. 

Mais n’oublions pas l’essentiel : ces formations sont destinées à un public en particulier. Un public qui sera plus ou moins à l’aise avec le digital, plus ou moins autonome, plus ou moins réfractaire au changement etc… 

Un public humain en somme. Alors plutôt que de se demander en premier lieu quel outil sera le plus adapté pour digitaliser une formation, il faudrait sans doute se demander qui sont nos apprenants et comment ne pas renforcer la distance que crée naturellement le digital. Il me semble indispensable de :

  • réfléchir à humaniser au maximum les formations que nous concevons 

  • vérifier si le thème de la formation se prête à une pédagogie digitale

 

                                                         Voir tous les articles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *