Curiosité - Delphine Froid - Digital learning - strategy - formations - entreprise - logiciel - employés - former - former ses employés - misse en oeuvre formations -

De la curiosité

Pour la petite histoire…

Qui ne connaît pas l’adage “la curiosité est un vilain défaut” ? Enfant, je posais beaucoup de questions et je n’avais pas toujours de réponse. Non pas parce que personne ne connaissait la réponse mais parce que j’épuisais les “grands” avec mes “pourquoi” inquisiteurs.

D’où venait cette expression qui me semblait être un non-sens total? À une autre époque bien sûr, elle était d’actualité. Les gens de bonnes moeurs démontraient leur respect par un défaut de curiosité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, vous l’aurez bien remarqué.

En anglais, l’expression exacte est la suivante “curiosity killed the cat” (la curiosité a tué le chat). 

Ceci impliquant qu’être trop curieux peut valoir des ennuis. Effectivement, cela peut être le cas pour ce pauvre chat. 

Vous remarquerez une chose: que ce soit en français ou en anglais, la curiosité est vue de façon négative.

Avec une certaine prise de recul, je ne peux m’empêcher de me demander : les ennuis ne font-ils pas partie de la vie? Souhaitons-nous réellement n’avoir aucun problème, aucune difficulté? 

Personnellement, je préfère y être confrontée pour mieux y faire face la prochaine fois. Je préfère apprendre de mes erreurs même si elles ne sont pas toujours faciles à vivre.  Cette envie d’aller vers la difficulté relève d’une certaine curiosité pour l’inconnu et sans elle, j’aurais eu du mal à avancer.

Vous l’aurez sans doute compris, je pense que la curiosité est une qualité, une attitude positive.

Mais d’où vient-elle?

Positive ? Oui oui ! La curiosité est activée par le neurotransmetteur dont on entend très souvent parler. La dopamine

Vous savez, celle qui vous permet de :

  • trouver la force de vous lever le matin,  
  • vous rappeler que vous adoriez faire des scoubidous plus jeune,
  • parler une langue étrangère couramment,
  • décider s’il vaut mieux recruter maintenant ou l’année prochaine.

La dopamine régule notre plaisir, notre état de relaxation et active notre capacité d’adaptation.

Source de découvertes, d’expérimentations, d’apprentissage, de partage, de discussion mais aussi de joie, je l’affiche sans pincettes dans mes échanges. 

Il m’arrive encore de rencontrer des adultes qui s’étonnent de cette curiosité. Pourtant, n’est-ce pas en questionnant que nous comprenons mieux? N’est-ce pas grâce à notre ouverture vers l’extérieur que nous développons notre créativité et notre sens de l’innovation ?

Je questionne pour mieux comprendre. Mieux comprendre si et comment je peux apporter mon aide. Mieux comprendre ce qui attire et motive chacun d’entre nous à agir ou non.

Après tout, le véritable enjeu n’est-il pas de savoir doser entre curiosité et indiscrétion?

Si j’avais un conseil à donner à ceux qui ont un avis négatif sur la curiosité, ce serait celui-ci : Soyez ouvert à la discussion, demandez, n’ayez pas peur de formuler une question (que vous seul jugez) bête, intéressez-vous sincèrement aux choses et vous découvrirez une autre facette de vous-même et des autres. 

Alors oui, cela demande de mettre un pied hors de votre zone de confort (je sais combien cela peut être difficile). Néanmoins, en osant, j’ai pu observer des horizons que je croyais inexistants jusqu’à présent!

Enfin, je suis convaincue qu‘il n’y a pas d’apprentissage sans curiosité (sinon j’aurais été bien meilleure en physique-chimie!). C’est pourquoi, mon ambition quotidienne est de titiller la curiosité des apprenants pour réveiller leur envie d’apprendre, afin qu’ils puissent grandir tout en faisant grandir leur entreprise (et moi aussi par la même occasion).

Bon à savoir sur la curiosité :

  • La dopamine est le neurotransmetteur qui entre en jeu lorsque l’on est curieux
  • La dopamine régule notre plaisir, notre état de relaxation et active notre capacité d’adaptation
  • La curiosité stimule la créativité
  • La curiosité n’est pas l’indiscrétion
  • Elle ouvre l’esprit et réduit les croyances limitantes
  • Elle facilite la prise de décision
  • Mine de rien, elle augmente notre culture
  • Elle favorise la mobilisation et l’apprentissage

Et vous, quel regard portez-vous sur la curiosité ? Avez-vous gardé votre curiosité d’antan? Y voyez-vous d’autres avantages?

Sources :

Les neurotransmetteurs

Que sont les neurotransmetteurs et quelles sont leurs fonctions ? 

                                                         Voir tous les articles

 

2 réflexions sur “De la curiosité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *